Annonces

A vendre !

Par Jewpop - mardi 20 mai 2014

A vendre !

 

Bien unique à saisir à Har Nof, Jérusalem. Appartement de 300m2. Pas de terrasse. Vue parking. Vis-à-vis. Exposition nord. Pas libre avant octobre 2014. Prix : 6,5 millions de shekels. Agence s’abstenir.

 

Oui je sais, en lisant ces quelques lignes, une pensée vous vient à l’esprit : «Tiens je ne pensais pas qu’Eyal Golan aurait choisi Jérusalem pour abriter sa garçonnière».

 

Bon alors ok, la surface n’est pas négligeable (deux appartements ont été réunis) mais faut pas déconner, là, on frôle le cottage de luxe avec piscine à Hertzlia. Tous les agents immobiliers vous le diront, deux facteurs rendent cher un bien :

– Ses caractéristiques, sa situation

– Son ancien locataire

 

Puisque la situation n’est pas exceptionnelle, regardons donc du côté de l’ancien locataire. Et là, c’est du lourd, du très très lourd. Ovadia Yossef : ancien Grand rabbin séfarade d’Israël et sans doute le plus important décisionnaire rabbinique de l’histoire contemporaine du peuple juif.

 

Résultat : les sommes les plus folles sont avancées. On parle d’une proposition ferme à 8,5 millions de shekels. Pour le moment, la famille étudie le dossier. Ça c’est la version officielle. Version officieuse : tout le monde attend l’année du décès avant de s’écharper. Une bataille de succession qui risque bien de relayer au rang de bagarre de cour d’école la Guerre du Vietnam.

 

L’un des fils du Gaon, le rabbin Yaacov Yossef exige que la tradition séfarade excluant les filles de l’héritage soit respectée. Malin quand on sait que sur les 9 enfants encore en vie du Rav Ovadia Yossef, on compte 5 filles. À cela s’ajoute les disparités financières entre les différents membres de la fratrie, qui ne devraient pas non plus permettre de mettre tout le monde d’accord.

 

On garde tout de même bon espoir. Un oligarche russe qui tente de prouver son ascendance juive à coup de millions, un olé hadach de France reconverti dans les énergies nouvelles qui n’arrive plus à dormir à cause de toute sa fortune acquise auprès la Caisse des dépôts et consignation : les acquéreurs vont bien finir par se déclarer.

 

Le plus dur, après, ce sera de vivre dans l’appartement du Gaon comme si de rien n’était. Va fermer les l’œil dans une maison où son illustre ex-propriétaire ne dormait que 2h30 par nuit. Alors mélanger par erreur la vaisselle de viande et de lait, n’imagine même pas. Et je te parle pas du voisinage qui, habitué à voir défiler les plus grands rabbins et dignitaires politiques du pays, vont avoir du mal à se faire à des potes qui viennent les bras chargés de chips pour des soirées PS4 «Fifa 2014». Si c’est ton genre, vaut mieux que tu cherches à acquérir la garçonnière d’Eyal Golan.

 

Jewpop

 

© visuel : DR

Article publié le 19 mai 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop