Theatre

Le duo Arditi-Russo, antidote de choc à l’antisémitisme

Par Alain Granat - jeudi 12 mars 2015

Le duo Arditi-Russo, antidote de choc à l’antisémitisme

 

9 saynètes pour expliquer (ou pas) ce qu’est être juif. Le pari théâtral de Jean-Claude Grumberg avec L’être ou pas, remarquablement porté par Pierre Arditi et Daniel Russo, fait jubiler le public du Théâtre Antoine.

 

Tout le public ? Ce mardi 24 février, un spectateur ronchon se lève brusquement de son fauteuil au bout de trente minutes de représentation, grommelant suffisamment fort qu’ «on parle que de juifs dans cette pièce !», provoquant un mini-scandale dans sa rangée et troublant évidemment les acteurs en plein jeu. Pierre Arditi rebondit avec sa classe habituelle et la complicité de son superbe partenaire Daniel Russo, provoquant des éclats de rires et les applaudissements nourris de la salle. Oui, on parle beaucoup de juifs dans L’être ou pas, mais on y parle aussi d’humanité, de poncifs et de préjugés, avec un sens du witz universel. L’humour et l’esprit juif façon Grumberg, dans toute sa splendeur.

 

 

Un décor sobre, d’inspiration quasi-Bauhaus, un escalier sur le mode Tour de Babel contemporaine, et deux voisins qui ne se connaissent pas. La pièce démarre au quart de tour avec un Daniel Russo parfait de bout en bout (même si pas circoncis), qui interpelle son voisin du dessus, incarné par un Pierre Arditi à l’ironie toute flegmatique. «Vous êtes juif ?» demande Russo à Arditi. Sa femme l’a «vu sur Internet». Elle ne sait pas vraiment ce que c’est, lui non plus, et voilà Arditi soumis à la question.

 

L’adaptation du court texte de Grumberg Pour en finir avec la question juive est un régal, subtilement mis en scène par Charles Tordjman. Familier du théâtre de boulevard et habitué des comédies au cinéma, Daniel Russo donne ici toute la dimension de son talent, alternant entre comique pur et émotion contenue. Son duo avec Pierre Arditi, toujours aussi élégant dans son jeu, fonctionne à merveille.

 

« Afin d’être aussi complet que possible, je signale à ceux que la question continuerait à tarauder qu’un professeur émérite d’Harvard a répertorié à ce jour 8612 façons de se dire juif. Ne se reconnaissant dans aucune, il a déclaré à la presse qu’il poursuivait ses recherches. Je m’associe modestement, mais de tout mon cœur, à sa quête. » écrit Grumberg. L’être ou pas est assurément la pièce salvatrice du moment.

 

Alain Granat

Jusqu’au 27 mars 2015 (du mardi au vendredi, 19h) au Théâtre Antoine, 14 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris

Réservations sur le site du Théâtre Antoine

Par téléphone : 01 42 08 77 71

Prix des places : de 16 à 51€

© photos : DR

Article publié le 26 février 2015. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2015 Jewpop