Homepage Mise en avant

Vous pouvez éteindre la télévision et reprendre une activité normale

Par The SefWoman - lundi 6 octobre 2014

Vous pouvez éteindre la télévision et reprendre une activité normale

 

3 heures 50, c’est le temps que les Français passent chaque jour devant leur poste de télévision. Ma mère a pris ma part. Elle est tellement scotchée devant que j’ai l’impression que parfois, c’est la télé qui la regarde. En dehors de Plus belle la vie, Les feux de l’amour, Toute une histoire, qu’elle regarde avec l’attention d’un scientologue devant les relevés téléphoniques de Katie Holmes période Mrs. Tom Cruise, il y a bien sûr les chaînes infos qui tournent en boucle. J’aimerais bien qu’elle lève le pied.

 

Tout a commencé dimanche, au sortir de trois jours de fêtes, ma mère découvre que le jeudi précédent, Complément d’enquête sur France 2 s’intitulait «Les Juifs de France ont-ils raison d’avoir peur ? ». Elle était aussi déçue que lorsqu’elle commandait un complet poisson « thon » au Relais ( paix à son âme), et que le serveur revenait dix minutes après la commande pour lui annoncer qu’il n’y avait que du mulet.

Ma mère : Tu as vu, ils l’ont diffusé le jeudi. Pile le jour de yom tov, c’est fait exprès !

Moi : Exprès de quoi ?

Ma mère : Ils ont diffusé ça très tard…

Moi : Faudrait savoir, quand ils font rien tu te plains, quand ils font tu te plains.

Ma mère : Dans des émissions que personne ne regarde d’habitude. C’est calculé.

Moi : Tu veux quoi, qu’on en parle dans Motus ?

Ma mère : De toute façon, j’ai décidé d’arrêter de payer la redevance. Maurice Aflalo m’a convaincu. Il a dit que si on s’arrêtait tous de payer la redevance, ils vireraient Aymeric Caron de On n’est pas couché.

Oui, parce que maintenant dans le top 5 des calamités anti-juives dressé par ma mère, on trouve en n°3 le chroniqueur du samedi soir. Juste derrière « La Shoah », « L’État islamique », et juste devant « L’assimilation » et les tarifs d’El-Al.

Moi : Je peux savoir pourquoi tu regardes encore cette émission ? C’est comme si un poulet regardait un reportage sur les coulisses du KFC. T’es maso ou quoi ? Et puis Aflalo, c’est un grand malade. Je te rappelle qu’il a harcelé le standard de TF1 quand Claire Chazal a commencé son journal sur les inondations dans le Var.

Ma mère : Ils avaient tiré 2 roquettes sur Ashkelon ! A même pas 500 mètres de la maison de son frère. Il est passé à Radio J. Il voulait juste témoigner.

Moi : Maman, les inondations ont fait 4 morts. Deux bombes à 4000 kms, ça intéresse moins le Français moyen.  C’est une question de proximité géographique.

Ma mère : C’est antisémite ! C’est comme ta belle-sœur, elle se fait aligner à chaque fois qu’elle va chercher les enfants à l’école juive.

Bon, là, je n’ai pas eu le temps d’expliquer à ma mère que « Transports de fonds » et « Place handicapés » n’étaient pas des emplacements valables pour se garer, elle était déjà montée dans les tours.

Ma mère : De toute façon, la télé c’était mieux avant. Y avait Maritie et Gilbert Carpentier. Et adek Jacques Martin, il invitait Enrico Macias. Tout le monde chantait. Les gens, ça les rendaient heureux. Maintenant y a quoi ?

Moi : Pharrell Williams.

Ma mère : C’est moins bien !

Oui, là, j’ai pensé à m’ouvrir les veines, mais attends, c’est pas fini…

Ma mère : Les jeunes, ils ont pas le sens de la mélodie. Les belles paroles qui te touchent le cœur, y a peut-être Amir de The Voice mais ton William non, non, non ! La dernière fois, les enfants sont venus à la maison, ils ont regardé L’île des vérités. C’est rien que des filles en maillots de bain qui se crient dessus et qui pleurent après.

Elle a raison ma mère. Nous, on a été sevrés à Croque-vacances et Premiers baisers. Aujourd’hui, nos enfants, vivent au rythme de Nabilla et des insinuations de cul de Jean-Michel Maire. Hier, on regagnait notre chambre sans discuter quand notre père avait pointé du doigt le sigle «Interdit aux moins de 12 ans » sur le programme télé (et même que si on en avait 15, c’était mort). Aujourd’hui, nos enfants matent tout ce qu’ils veulent sur YouTube.

Quand j’ai expliqué à ma mère qu’elle devait arrêter de regarder autant la télé, elle a longuement réfléchi et a fini par m’annoncer « J’arrêterai quand ils vireront Caron pour remettre Zemmour, chouk para qu’il parle bien. Qu’ils remplacent Charles Enderlin par Jonathan-Simon Sellem, et Claire Chazal par Anne Sinclair !

Moi : Ça fait plus qu’une condition. Et en gros, tu veux des juifs partout. Histoire de donner raison à tous les antisémites… Tu n’y connais rien en télé.

Elle : Et j’ai oublié ! Je veux qu’on crée une chaîne franco-tunisienne avec des concerts de Raoul Journo tous les jours, des documentaires sur la Ghriba, des cours de cuisine d’Edmond Zeitoun… Je peux te dire qu’on ferait plus d’audimat qu’Arte !

Moi : Finalement, tu t’y connais pas mal.

 

The SefWoman

Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)

 

 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman

The SefWoman sur Facebook

Retrouvez toutes les chroniques de The SefWoman sur Jewpop

© photos : DR

Article publié le 1er octobre 2014, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop