Culture

«Peut-on changer en mieux ? Un regard juif sur les addictions», une journée d’étude organisée par la Yechiva des étudiants de Paris.

Par Jewpop - mardi 11 juin 2013

«Peut-on changer en mieux ? Un regard juif sur les addictions», une journée d’étude organisée par la Yechiva des étudiants de Paris.

 

 

Le 23 Juin 2013, la Yéchiva des étudiants de Paris organise une journée d’étude consacrée au thème ‘’Peut-on changer en mieux ? Un regard juif sur les addictions’’. Une occasion exceptionnelle de réfléchir et d’échanger sur les questions du désir, des pulsions et addictions, au regard de la tradition juive et de la psychanalyse, en présence d’intellectuels et talmudistes réputés, enseignants, rabbins et médecins.

 

La journée, après un accueil à 10h30, débutera à 11h par une série de cours en simultané. Une question qui passionnera tous les adeptes (ou non) de la psychanalyse : L’étude approfondie du Talmud sera-t-elle la thérapie du futur ? Si l’on disait autrefois «qu’y a-t-il entre un talmudiste et un psychanalyste ? Une génération», peut-on affirmer aujourd’hui la même chose, en sens inverse, alors que la pertinence des théories freudiennes est désormais remise en cause ? Le Rabbin Gérard Zyzek développera cette problématique, vue sous l’angle d’un Talmud source d’introspection.

 

Le «côté obscur de la force» n’est pas uniquement l’appanage de Star Wars ! Ce sera en compagnie de Yona Ghertman, rabbin, enseignant et Docteur en droit, de nous faire réfléchir sur le thème de L’emprise du côté obscur, à travers l’étude de divers textes talmudiques sur le rapport de l’homme avec ses pulsions, et sur le libre-arbitre et ses limites.

 

Et si le véritable changement consistait à revenir vers soi ?  A travers son étude d’un Eloge de l’égocentrisme : le moi, le moi et le moi, les trois instances du psychisme talmudique, Micho Klein, enseignant à la Yéchiva des étudiants, abordera la question de l’état d’  «impureté» (Touma), en analysant ses causes et les mécanismes qui en délivrent.

 

On nous dit qu’on peut, voire qu’on doit changer en mieux. Mais dans ce processus de transformation de soi, qui est ce « moi » qui change ? Au-delà de nos qualités et de nos défauts, quelle place la Torah accorde-t-elle à l’ego ? Ce sont ces interrogations auxquelles répondra Julien Darmon, enseignant et auteur de «Aux origines du judaïsme» (Actes Sud), lors de son cours Y a-t-il un ‘’Je’’ à changer ?

 

D’où proviennent les addictions, et peut-on les éviter ? Comment peut-on y faire face quand elles se présentent à nous avec toute leur violence ? Existe-t-il un moyen de s’en sortir, et sans en être marqué à jamais ? Au regard de la tradition juive, ce sera Yehiel Klein, également enseignant à la Yéchiva des étudiants, qui développera ces questions lors d’une étude intitulée Les addictions, avant, pendant et après.

 

Après une pause-repas à 13h, la journée se poursuivra par une table ronde, modérée et animée par Ariel Wizman, sur le thème : Peut-on changer en mieux ? Peut-on sortir de ses addictions ? Les participants à la journée d’étude sont invités à l’avance à faire parvenir aux organisateurs tous types de questions en rapport avec les thématiques de cette journée, via l’adresse e-mail yechivaevents@gmail.com. Riches de ce matériau, le débat permettra  de répondre concrètement à ces questions, à la fois sous l’angle de la psychiatrie, par le biais du Professeur Michel Lejoyeux, et selon le Talmud, par le biais du rabbin Gérard Zyzek.

 

Enfin, la journée se concluera par un cours magistral du rabbin Ephraïm Klapisch, sur un sujet qu’abordent habituellement les coachs : Comment forger son caractère ? Les grands maîtres des générations précédentes ont promu le travail sur soi communément appelé ‘’Moussar’’. Dans l’héritage de Rav Israel Salanter qui a instauré ce travail de façon courante et assidue dans le monde de la Torah, le rabbin Klapisch abordera les points suivants : apprendre à se connaître, quels sont les caractères changeables et comment procéder.

 

Sur les intervenants :

 

 

Rav Gérard Zyzek : directeur de la Yéchiva des étudiants, Gérard Zyzek a 57 ans. Marié, onze enfants, dix-neuf petits enfants, il est l’auteur du «Désir des désirs, introduction à la pensée talmudique» aux éditions Lichma. Après avoir été fortement militant dans les milieux soixante-huitards, il a découvert l’étude du Talmud auprès de Rav Eliahou Abitbol à Strasbourg.

 

Micho Klein : enseignant à la Yéchiva des étudiants depuis une dizaine d’années, il y a en charge notamment un cours particulièrement novateur, sur la méthode de Rachi sur le Houmach. Marié et père de trois enfants, il a été élève de la rue Pavée et de la Yéchiva des étudiants de Strasbourg. Il participe régulièrement à la revue Pilpoul et donne de nombreuses conférences, dont plusieurs sont disponibles en vidéo sur le site de la Yéchiva ou sur Akadem.

 

Yehiel Klein : né et ayant grandi dans l’Est de la France,  après une scolarité parisienne et avoir fréquenté les Yéchivots en Erets Israël, il enseigne à présent le Talmud à la Yéchiva des étudiants, tout en menant parallèlement des études d’Histoire.

 

Julien Darmon : Eliezer Hanokh (Julien) Darmon, ancien élève du lycée Henri-IV, a passé sa maîtrise de philosophie à Paris-IV et son doctorat de sociologie des religions à l’EHESS. Formé notamment à la Yéchiva des étudiants de Paris, il enseigne depuis de nombreuses années le Talmud et le Midrash, notamment à la Yéchiva des étudiants de Paris et au beit ha-midrash Ohalei Yaacov, rue Henri-Murger. Il tient également le blog « Yoreh-Déah » dans lequel il partage ses enseignements halakhiques sur des sujets de « issour véheter » (cacheroute). Il vient de publier Aux origines du judaïsme,  coédité par les éditions Les Liens Qui Libèrent et Actes Sud.

 

Yona Ghertman : rabbin de Cagnes-sur-Mer et Docteur en droit, il enseigne dans différentes institutions universitaires et communautaires en France. Il est le créateur et l’administrateur du site des études juives (http://www.lesitedesetudesjuives.fr) ainsi que l’auteur du livre « La Loi juive dans Tous ses États », paru en 2013 aux éditions Lichma.

 

Rav Ephraïm Klapisch : aujourd’hui enseignant au Beth Midrash Lamoroth, qu’il a fondé dans les années 1980 à Marseille, il a été formé auprès du Rav Shelomo Wolbé à la Yéchiva Beer Yaacov puis a fondé avec le Rav Eliaouh Abitbol la Yéchiva des étudiants de Strasbourg.

 

Pr Michel Lejoyeux : chef du service de psychiatrie et d’addictologie à l’Hôpital Bichat à Paris, il enseigne à l’Université Denis Diderot et est l’auteur de Les secrets de nos comportements : le libre-arbitre existe-t-il ? (Plon, 2009)

 

Ariel Wizman : DJ, journaliste (Actuel, Vogue), animateur de radio (radio Nova, France Culture) et de télévision (La nouvelle Édition sur Canal +) et comédien, il joue actuellement dans la pièce « Inconnu à cette adresse » de Kathrine Kressmann Taylor.

 

 

A propos de la Yéchiva des étudiants :

 


Fondée en 1991, la Yéchiva des étudiants a pour vocation de faire découvrir le monde des textes de la tradition juive aux jeunes et aux moins jeunes. A travers une analyse rigoureuse des sources classiques se dégage une réflexion très riche sur les sujets les plus variés. Les enseignements vont du cours de pensée juive sur texte (pour les débutants) au cours de Guemara (Talmud) avancé. D’autres cours sont plus spécifiques : étude de la loi juive (Halakha), des commentaires traditionnels sur la Torah, d’ouvrages de pensée juive… Dans une atmosphère à la fois studieuse et conviviale, les élèves sont encouragés à réfléchir par eux-mêmes, avec leur curiosité, leur sensibilité, leur vécu propre. La Yéchiva vise à faire le lien entre l’analyse de nos textes et la réalité qui est la nôtre.

 

Infos Pratiques

Garderie gratuite.

PAF 15 euros. Prépayé et étudiant 10 euros.

Les pré-inscriptions se font en ligne sur le site Internet de la Yéchiva des étudiants (par mail et/ou paiement par paypal)

Yechiva des étudiants, 10 rue Cadet, 75009 Paris, métro Cadet ou Grands Boulevards

Pour tout renseignement : Rav Gérard Zyzek 06 61 42 33 94, Akiva 06 87 40 80 42

La page Facebook de la Yéchiva des étudiants

 

Publi-rédactionnel