JDate

Books

10 livres à offrir pour les fêtes

Par Alain Granat - Dimanche 30 décembre 2012

10 livres à offrir pour les fêtes

 

 

Une sélection de livres à offrir pour les fêtes, entre best sellers, beaux livres et découvertes, voici les 10 ouvrages coups de coeur de Jewpop !

 

 

Il manquait aux cinéphiles un ouvrage de référence sur le cinéma israélien. C’est désormais chose faite avec le très beau « Dictionnaire du cinéma israélien » (Editions Cosmopole) d’Hélène Schoumann, écrivain, journaliste et présidente du Festival du film israélien de Paris. Ce livre très complet, à l’iconographie remarquable, propose un regard pertinent sur les rapports entre cinéma et société israélienne. L’auteur, loin de tout style encyclopédique, n’hésite pas à proposer une vision critique du sujet et conserve un ton très vivant, pour faire partager au lecteur sa passion du cinéma israélien.

 

Commander « Dictionnaire du cinéma israélien » sur Amazon (34,20€)

 

Avec « Le rire élu » (Gallimard), Judith Stora-Sandor, directrice de la revue Humoresques, a réalisé une brillante anthologie de l’humour juif dans la littérature mondiale. L’auteur a consacré des années de recherches sur ce sujet (sa thèse d’État portait sur « L’humour juif dans la littérature, de Job à Woody Allen ») et emmène le lecteur, à travers diverses thématiques ( « La famille juive, une prison tout confort », « Juifs et Goyim : guide pour le débutant », « Humour juif : secrets de fabrication enfin révélés »…), dans un parcours littéraire réjouissant.

 

Commander « Le rire élu » sur Amazon (21,85€)

 

 

Mystère. Pourquoi Moacyr Scliar, écrivain majeur de la littérature brésilienne, reste-t-il totalement méconnu en France ? Le National Yiddish Book Center américain a inclus son roman « Le Centaure dans le jardin » (chroniqué sur Jewpop) dans sa liste des cent meilleurs romans contemporains. Bernard Pivot le considère, dans sa “ bibliothèque idéale ” comme l’un des cinquante plus grands récits de la littérature lusophone. Alors précipitez-vous sur cet autre classique de Scliar, « Le Manuel de la passion solitaire » (édité par les passionnés de la maison d’édition Folies d’Encre). Vous y découvrirez l’histoire biblique d’Onan et de Tamar comme vous ne l’avez jamais lue, un récit fait de rêves, d’amour, de violence et de sexe, conduit dans un style admirable.

 

Commander « Le Manuel de la passion solitaire » sur Amazon (17,10€)

 

Colombe Schneck, avec « La réparation » ( Grasset), s’attaque à un sujet maintes fois abordé en littérature, la Shoah. En creusant un passé mystérieux qui plane sur sa vie de femme, de mère et d’enfant d’une famille ou pèse le poids des disparus et des survivants, l’auteur part en quête des siens, de la Lituanie à Israël, en passant par les Etats-Unis. Si la question de sa légitimité et de sa difficulté à écrire sur le sujet est souvent posée au travers du livre, on reste captivé par ce récit sensible, et bouleversé par de très beaux portraits de femmes, dont les leçons de vie sont, plus qu’une réparation, une reconstruction.

 

Commander « La réparation » sur Amazon (16,15€)

 

« La Question Finkler », de l’écrivain britannique Howard Jacobson, fut l’une de nos révélations littéraires de l’année 2011. « Kalooki Nights » (Calmann Levy), écrit 4 ans plus tôt, vient d’être publié en France. On y retrouve tout ce qui nous a séduit chez l’auteur anglais : un humour exceptionnel et vachard, des portraits de juifs qui nous renvoient à nos interrogations existentielles, et ce ton si british qui fait des oeuvres de Jacobson un régal.

 

 

L’auteur de « Zimmer », Olivier Benyahya, frappe encore très fort avec son deuxième roman, « Dexies & Dolly » (Éditions Allia). Entre autofiction au second degré, comédie romantique hilarante et petit traité de mystique juive pour les nuls, la centaine de pages de ce livre jubilatoire nous a immédiatement évoqué la patte de John Kennedy Toole. Conjuguant des dialogues ciselés au cordeau, de multiples niveaux de lecture (bibliques, kabbalistiques, musicales et même footballistiques) et une peinture hyperréaliste de ses contemporains trentenaires, Benyahya impose sa marque avec classe.

 

Commander « Dexies & Dolly » sur Amazon (8,74€)

 

Avec « Arab Jazz » (Editions Viviane Hamy), Karim Miské signe un premier livre qui le place d’emblée dans le cercle très fermé des grands auteurs de romans noirs. La maison d’édition de Dominique Sylvain et Fred Vargas ne s’y est pas trompée. Jewpop non plus, puisque celui que nous vous présentions à sa sortie comme notre « polar de l’été » a été couronné depuis du Grand Prix de la Littérature policière 2012.

 

Commander « Arab Jazz » sur Amazon (17,10€)

 

Un livre de recettes pour amoureux de littérature ne court pas les cuisines. « Recettes à la vie, à l’amour » (Editions Au Pays Rêvé) est un petit bijou d’humour, de tendresse, et de saveurs. Autour de 14 nouvelles, Cathie Fidler nous fait partager souvenirs et goûts, parmi lesquels celui du foie hâché, à travers un texte qui réjouira tous les amateurs de culture yiddish. Mais rassurons les allergiques au foie, il y est aussi question de kebabs ou de pan bagnat… Comme le dit si justement Albert Bensoussan, qui a préfacé l’ouvrage, « on dévore ce livre des lèvres et des yeux ».

 

Commander « Recettes à la vie, à l’amour » sur Amazon (14,20€)

 

22 chapitres pour les 22 lettres de l’alphabet hébraïque, à l’origine de la création du monde selon la kabbale et le Talmud. Au carrefour des sciences humaines et de la pensée religieuse, ce livre-dialogue entre les rabbins Josy Eisenberg et Adin Steinsaltz permet de découvrir, au travers de récits et d’interprétations, le sens profond des textes bibliques. Un ouvrage de vulgarisation qui séduira les lecteurs, croyants ou non.

 

 

Dirigé par Jean Baumgarten et Julien Darmon, qui ont réuni une équipe d’une quinzaine de spécialistes internationaux du judaïsme, « Aux origines du judaïsme » (Editions Les Liens / Actes Sud) propose une « histoire globale du judaïsme », synthèse de l’état le plus actuel d’avancement de la recherche sur le sujet, en offrant notamment accès, pour le lectorat francophone, à des auteurs et des idées jusqu’alors inaccessibles en langue française. Une historiographie du judaïsme d’une richesse unique, qui fera date.

 

 

Alain Granat