Paris DJs Needs You

Cinema

« Adolf, le porc nazi » bientôt en dessin animé

Par Julien Klein - Jeudi 29 novembre 2012

« Adolf, le porc nazi » bientôt en dessin animé

 

 

Adolf, die Nazisau (« Adolf, le porc nazi »), dessin animé adapté de la bd du célèbre auteur allemand de comics Walter Moers, risque de faire grincer des dents.

 

En 1998, le dessinateur allemand Walter Moers publie l’album de bd Adolf, Äch bin wieder da (« Adolf, che suis de retour »), immense succès outre-Rhin. Moers avait alors reçu des menaces de mort émanant de groupuscules néonazis pour avoir osé se moquer du personnage. En 2006, il produit un clip adapté de sa bd. La vidéo de la chanson « Je squatte dans mon bunker » est alors vue par plus de 22 millions d’internautes, et même traduite et interprétée en français. Face aux critiques qui ne manquent pas de pleuvoir, l’auteur de comics répond à la question « peut-on se moquer du nazisme ? » : « Non ! On le doit ».

 

 

A la suite du clip, le débat fait rage en Allemagne, «On ne peut pas traiter du responsable de l’Holocauste de cette manière», proteste l’écrivain juif allemand Ralph Giordano, tandis que pour le journaliste allemand d’origine juive polonaise Henryk M. Broder, il s’agit au contraire de la «bonne méthode» pour parler de Hitler. « Par ce biais apparaît clairement à quel point les Allemands se sont laissés convaincre par un personnage aussi pitoyable », dit-il. Quant aux journalistes de l’hebdomadaire juif Die jüdische Wochenzeitung, ils ont commenté la vidéo ainsi : « La probabilité que quelqu’un devienne néonazi par la faute de ce clip est quasiment nulle. Les extrémistes de droite seront plutôt meurtris par Adolf ».

 

Ce n’est pas la première fois qu’Adolf Hitler fait l’objet d’une comédie après-guerre, à l’ exemple du film Mein Führer – Die wirklich wahrste Wahrheit über Adolf Hitler sorti en 2007, où l’on voyait le dictateur jouer dans son bain avec des bateaux de guerre en plastique. Quant à la scène culte de La Chute de Oliver Hirschbiegel, où l’acteur Bruno Ganz, qui incarne Hitler, pique une colère noire dans son bunker, ses détournements font fureur auprès des internautes depuis des années.

 

 

Pour financer son film, prévu pour l’automne 2014, Walter Moers a fait appel à la participation de ses fans, utilisant la méthode du crowdfunding. Sur le site du projet, on peut ainsi donner de 9,99€ à 49,99€ pour contribuer au financement de « Adolf, le porc nazi ». D’ici-là, on se contentera du pitch du film : « il tue ses tamagochis, rencontre Mère Teresa et des aliens, achète la Tour Eiffel et détruit Hiroshima, devient accro au crack, bouddhiste, joue au Monopoly, et enfin doit prendre une décision cruciale : sauver l’Humanité ou la détruire ? ». Un aperçu avec la bande-annonce du dessin animé.

 

Julien Klein