Cinema

« Das Kind », de Yonathan Levy

Par Johana Levy - samedi 30 mars 2013

« Das Kind », de Yonathan Levy

 

 

« Das Kind », film documentaire d’une beauté et d’une richesse visuelle et narrative exceptionnelles, est le premier long-métrage d’un jeune réalisateur de moins de trente ans, Yonathan Levy, à la rencontre d’Irma Mico, 97 ans, résistante communiste d’origine juive roumaine, membre des FTP-MOI, et de son fils André. Il a obtenu le prix du meilleur film au Festival Européen du Film Indépendant ECU 2010.

 

« Das Kind », c’est d’abord Irma Mico, née Rosenberg, mariée à Grisha Rothstein, puis à Julien Mico. Le destin de cette femme hors du commun, née en 1914 à Czernowitz, ville sacrifiée aux aléas de l’Histoire, est étroitement mêlé à celle, tourmentée, du XXème siècle. Pianiste de grand talent, elle choisit à 18 ans la voie de la révolution communiste, épouse Grisha, membre du Parti, avec qui elle milite activement à Bucarest, avant d’être envoyée en France en 1937, où le couple est séparé par la Guerre d’Espagne. Restée à Paris, Irma rencontre son futur mari, Julien Mico. Tous deux intègrent le groupe des Francs-tireurs et partisans – main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI). En 1942, Irma va s’engager dans une mission aussi délicate que dangereuse : enrôler des soldats de la Wehrmacht dans la Résistance. En 1944, elle donne naissance à son premier fils, et en 1946 naît André, qui, vers l’âge de soixante ans, éprouve le besoin de recueillir le témoignage exceptionnel de sa mère pour le transmettre aux générations futures.

 

 

« Das Kind », c’est aussi la rencontre entre Irma, André et Yonathan, au carrefour des souvenirs intacts de la vieille dame, des questions du fils, de l’intelligence et de la sensibilité d’un jeune réalisateur, qui signe avec ce premier long-métrage un coup de maître. A l’issue de la projection, l’émotion est palpable dans la salle. On est impressionné par la maîtrise du sujet, des images, de la réalisation. On est conquis par la vitalité, l’intelligence, le courage, la lucidité et l’humour d’Irma. On est frappé par cette œuvre dont la transmission est le maître-mot. Au travers du destin d’Irma, c’est également celui de la ville de Czernowitz que l’on découvre, magnifiquement filmée. On ne peut que saluer le choix d’André, qui a fait confiance à Yonathan Levy pour filmer l’histoire de sa mère. On n’aurait pu rêver rencontre plus parfaite.

 

Johana Levy

 

«Das Kind», de Yonathan Levy, tous les dimanches jusqu’à la fin du mois d’avril à 11h au cinéma Le Balzac, 1 Rue Balzac 75008 Paris, Tel : 01 45 61 10 60.

 

La bande-annonce du film :

 

 

Article publié sur le blog de Johana Levy.