Arty

Lilach Chen, hip hop jusqu’au bout des doigts

Par Lara Granat - vendredi 3 mai 2013

Lilach Chen, hip hop jusqu’au bout des doigts

 

 

Lilach Chen est israélienne et a inventé le « finger break dancing », l’art de danser hip hop avec ses doigts. Elle s’est fait connaître mondialement avec des clips visionnés 24 millions de fois sur sa chaîne YouTube.

 

Lilach a 24 ans et est originaire de Holon. Depuis qu’elle a créé son style de finger break dancing, de nombreux imitateurs ont suivi, sans jamais égaler son style empli d’humour, de poésie et de culture hip hop. « J’étais danseuse », raconte Lilah au site Israel21c « Et à l’âge de 16 ans, alors qu’un jour je faisais du break dance et jouais du piano en même temps, j’ai essayé d’imiter les pas avec mes doigts et ça avait l’air vraiment marrant ! Ma soeur et moi avons fait une petite vidéo pour nos copains et la famille. YouTube n’existait pas encore, mais un an plus tard, quand le site s’est lancé, on a posté la vidéo et le buzz a commencé. »

 

 

Chen est invitée peu après à une conférence organisée par Google pour présenter les israéliens les plus visionnés sur YouTube. Elle y rencontre alors le fondateur de la chaîne Chad Hurley, puis est interviewée sur les principales chaînes tv israéliennes. La suite s’enchaîne rapidement, Lilach Chen est invitée par des producteurs pour tourner une pub à Bombay, puis ses doigts l’amènent à Londres, Istanbul,  Los Angeles, en Allemagne, Australie, Chine, et à Prague, pour participer à la pub Sony Ericsson, qui contribuera à sa notoriété.

 

 

Lilach gère son petit business avec doigté depuis Holon, et assiste en auditeur libre à des cours dispensés à l’université de Tel-Aviv pour apprendre la réalisation et le montage vidéo. « J’essaie de voir comment je pourrais  vivre de ce projet », explique-t-elle, tout en étudiant aussi l’histoire de l’art. Car Lilach Chen a également envie de devenir guide, pour faire partager son autre passion, l’art italien. Mais elle ne se sent pas encore « assez sûre d’elle pour emmener 40 touristes israéliens visiter des musées en Italie ».

 

Une des rares photos de Lilach Chen (copyright Israel21c)

 

En attendant, sa main droite de star n’a droit à aucun soin particulier, ni lotions ou massages de beauté. Elle vibre juste aux beats du hip hop, la passion musicale de la jeune israélienne. « J’adore le rap, et aussi tout particulièrement Mary J. Blige » dit la reine du finger break dancing, ajoutant qu’elle a beaucoup de mal à écouter autre chose. Comme il se doit.

 

Abigail Klein Leichman, publié sur le site Israel21c, adapté de l’anglais par Lara Granat