Arty

Men in blagues, les Loubavitchs de Brooklyn vus par Sacha Goldberger et Ben Bensimon

Par Alain Granat - jeudi 7 juillet 2016

Men in blagues, les Loubavitchs de Brooklyn vus par Sacha Goldberger et Ben Bensimon

 

Avec leurs images joyeuses, pleines d’empathie, de poésie et de burlesque des Loubavitchs du « 770 », mythique QG du « Rebbe » Schneerson, le photographe Sacha Goldberger et Ben Bensimon, co-auteur de la série présentée jusqu’au 9 juillet à la mairie du 4ème arrondissement de Paris dans le cadre du Festival des cultures juives, déconstruisent avec humour et sensibilité les clichés sur ces juifs emblématiques.

 

Initialement réalisée pour la collection « This is not a Map » (Poetry Wanted) de Rémi Noël, la série 770, Lubavitchs of Brooklyn de Sacha Goldberger et Ben Bensimon a nécessité une immersion totale durant plus de deux mois dans l’univers des disciples du Rabbi Schneerson.

 

SachaGoldberger770Expo

 

Si le noir et blanc s’imposait naturellement au photographe pour capturer l’essence des personnages et des lieux, c’est aussi un retour à l’argentique originel qui rend cette série encore plus émouvante.

 

Mezuzah

 

Souvent source de fantasmes, tant du côté des non-juifs que des juifs, les Loubavitchs sont ici mis en scène avec la fantaisie empreinte d’esprit surréaliste qui caractérise le travail des auteurs de la série.

 

New_york_Times

 

Pour Sacha Goldberger et Ben Bensimon, il s’agit aussi de «montrer une autre vision du judaïsme, dans une période où la parole antisémite redevient presque banale». «Par ces images», expliquent-ils, «nous avons voulu poser sur la religion juive un regard positif, poétique, spirituel et parfois humoristique, une façon de lutter contre les idées reçues…»

 

LoubavitchGoldberger

 

En acceptant de se laisser photographier dans des situations totalement loufoques, les Loubavitchs de Brooklyn font preuve d’un humour et d’une joie de vivre qui fait partie intégrante de la culture juive, comme le souligne le photographe.

 

GoldbergerExpo770

 

Cet angle, que l’on voit « peu en France aujourd’hui » selon Goldberger, se révèle pleinement dans le regard que portent les auteurs de la série sur les Loubavitchs de Brooklyn. 40 photos pour lesquelles on leur tire notre chapeau. Noir, bien sûr.

 

Alain Granat

L’exposition The 770, Lubavitchs of Brooklyn se tient jusqu’au 9 juillet à la mairie du 4ème arrondissement, salle Jean Mouly, 2 place Baudoyer 75004 Paris.

Une rétrospective du travail de Sacha Goldberger est également exposée Gare d’Austerlitz à Paris jusqu’au 30 septembre, avec 58 tirages de ses séries Mamika, Super Flemish, Meet my Mum, peinture flamande… À découvrir voies 1 à 7, Cour Seine.

Lire l’interview de Sacha Goldberger par Ella Klein sur Jewpop

 

© photos : Sacha Goldberger

Article publié le 28 juin 2016. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2016 Jewpop