Music

Bar Mitzvah mode d’emploi : Une BM qui fait le buzz.

Par Solal Dray et Valerie Abecassis - mardi 17 avril 2012

Bar Mitzvah mode d’emploi : Une BM qui fait le buzz.

 

 

Pavillon Dauphine ? Salon Hoche ? Lenôtre ou Levôtre ? Danseuses, brushing, poitrines, grosses enveloppes et huile à gogo ? Oubliez ces cauchemars sépharades. Même avec plusieurs zéros, tout cela c’est fini. Un Coco sous ecstasy n’en voudrait plus. La mode aujourd’hui, c’est de faire de sa BM un événement hype, décalé, qui fait le buzz sur le net. La preuve avec Drake.

Voilà un rappeur qui vend plus de disques que Fifty Cent et Snoop Dogg, tellement star aux U.S. qu’il vient de tourner un clip avec Rihanna.

 


 

 

Drake est métis, fils d’un batteur noir et d’une juive blanche. Il n’a jamais caché sa judaïté, a été élevé dans une école juive et a fait sa Bar Mitzvah à 13 ans comme tout le monde.

Il vient de s’amuser à refaire sa BM mode débauche pour la promo de son nouveau single HYFR, dont la traduction, Hell Yeah F*ing Right, n’est probablement pas Cacher Beth Din et qui est extrait de l’album Take Care sorti en novembre 2011.

Mais qu’importe. On y voit les incontournables tatas Jeannette et tontons Benjamin s’éclater avec le gratin de la scène Rap U.S.

 

 

Dans cette Bar Mitzvah en mode Gangsta, l’alcool, le stupre et les filles coulent à flot, mais la cérémonie à la Téba est parfaitement normale. On aura noté Lil’ Wayne en costume de Panda, raide mort à la fête, et Birdman le plus grand producteur actuel, tout comme le chanteur Trey Soungz, le roi du R’n’B, sagement attentifs à la syna. Autre spécial guest de la cérémonie,  DJ Khaled, l’une des stars arabes de Miami. Le tout a été réalisé à la synagogue Temple Israël de Miami. Depuis que cette vidéo tourne sur le Web, toutes les stars du Rap veulent faire leurs BM,  ce qui avouons-le, est plus malin que de refaire leur Brith.

 

Solal Dray et Valérie Abecassis