Music

Best of Kol Nidre

Par Lou Levy - mardi 22 septembre 2015

Best of Kol Nidre

 

 

Kol Nidre, l’une des plus célèbres prières de la liturgie juive, sera entendu dans toutes les synagogues lors de la célébration de l’office du soir de Yom Kippour. Jewpop a sélectionné les plus belles et les plus étonnantes interprétations et adaptations de cette mélodie.

 

 

L’album incontournable de notre sélection. Produit par Hervé Rothen pour le Centre Français des Musiques Juives de la Fondation du Judaïsme Français, ce disque a été enregistré le 18 novembre 2009 à la synagogue de l’ULIF-Copernic, lors d’un concert organisé par les 4 communautés libérales de Paris et le Centre Français des Musiques Juives. Outre la version traditionnelle ashkénaze, interprétée par Armand Benhamou et l’Ensemble Choral Copernic, cet opus présente sept versions différentes de Kol Nidre, avec des œuvres de Max Bruch, Nicolas Bacri, Itaï Daniel, Graciane Finzi, Serge Kaufmann, Jean-François Zygel et… John Zorn, interprétées par des artistes de renommée mondiale (le quatuor Enesco, Martine Bailly, Simon Zaoui, Jean-François Zygel…).

Commander « Kol Nidre, Huit visions » sur amazon (17, 71€)

 

 

Un grand classique, avec l’album du célèbre ténor américain Richard Tucker, qui se produisit à la fois au Metropolitan Opera de New-York et comme chantre dans de nombreuses synagogues, ici sous la direction de Sholom Secunda. Avec un artwork de pochette ultra-kitsch, pour les amateurs !

 

Commander « Kol Nidre Service » sur amazon (14,38€)

 

 

Adolphe Attia fut pendant de longues années le chantre de la synagogue de rue de la Victoire, à Paris, où les échos de sa voix profonde résonnent encore. Le label Chant du Monde a édité ce disque remarquable, où l’on retrouve son interprétation de Kol Nidre parmi d’autres airs célèbres de la liturgie juive, accompagné à l’orgue par Hervé Désarbre et à la harpe par Nehama Reuben.

 

Commander « Liturgie juive » sur amazon (13,49€)

 

La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton a publié en 2010 ce splendide recueil de « Chants juifs » (Naïve), où son interprétation de Kol Nidre figure aux côtés d’oeuvres de Ravel, Bloch et Jean-François Zygel. Elle est accompagnée par la pianiste Daria Hovora.

Commander « Chants juifs » sur amazon (13,67€)

 

 

Dans un registre moins classique, le crooner Johnny Mathis a enregistré en 1956 une étonnante version de Kol Nidre pour le label Columbia, accompagné par l’orchestre très cheesy de Percy Faith.

 

Télécharger « Kol nidre » sur amazon (0,99€)

 

 

Plus étonnant, ce « Kol Nidre Goes East », rencontre improbable entre liturgie juive, musique indienne et… reggae, réalisée par le guitariste et joueur de Sitar Nicolas Jolliet, d’origine suisse.

 

Ecouter des extraits et commander le CD (10$) sur le site Kol Nidre Goes East

 

 

De la guitare, mais flamenco, avec «Kol Nidre Todos Los Votos», composé et interprété par Roger Scannura.

 

Commander le CD sur le site de Roger Scannura

 

 

À la suite de ces deux projets produits par Harold Levy , voici “Redemption, Kol Nidre Goes to China”, interprété par la musicienne canadienne Patty Chan au erhu, instrument traditionnel chinois, accompagnée par Marjolaine Fournier à la viole de gambe. Cet enregistrement est à découvrir sur le site  www.kolnidre.org.

 

 

Les fans de pop psychédélique ne manqueront pas de jeter une oreille curieuse sur l’album « Release of an oath » des Electric Prunes, réalisé par le mythique producteur David Axelrod en 1968. Du rock pompier dégoulinant de cordes pseudo-symphoniques, pour un Kol Nidre passé à la moulinette patchouli !

 

 Télécharger « Release of an oath » sur amazon (0, 99€)

 

 

Pour finir, un ovni musical avec Leonard Nimoy, aka Mr Spock, narrateur en 1996 de ce programme initialement produit pour la radio, entrecoupé de chants religieux. Une curiosité pour connoisseur.

 

Commander « The Birthday of the World » sur amazon US (33,61$)

 

Lou Levy

 

La photo illustrant la « Une » de l’article est une capture d’écran d’un extraordinaire extrait de film daté de 1939, dont l’acteur principal est le hazan Moishe Oysher.

 

Article publié le 28 septembre 2012. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2015 Jewpop