Politique

Mon rabbin chez les espions

Par Alain Granat - mercredi 16 juin 2010

Mon rabbin chez les espions

« Vous êtes rabbin et souhaitez rejoindre une communauté atypique dont les membres sont souvent en déplacement ?  Contactez Meïr Dagan. Salaire intéressant, avantages en nature, missions très variées » : une telle annonce n’est pas parue dans la presse israélienne, mais le patron du Mossad a bien recruté, comme vient de le relater le quotidien Yediot Ahronot, un rabbin au service d’ouailles très particulières.

Rabbi 007 devra répondre à de multiples questions religieuses, auxquelles semblent confrontés les agents religieux. Ainsi que l’explique le correspondant du Figaro à Jérusalem, Marc Henry, qui relaie cette histoire dans les colonnes du journal, les espions religieux du Mossad se posent de graves questions existentielles, comme « que doit faire un officier traitant lorsqu’il rencontre une de ses sources dans un restaurant non kasher ? ». Il est vrai que trouver un restaurant casher à Dubaï est très courant. Gageons que ce « rabbin très spécial » saura faire face aux multiples cas posés par la vie trépidante d’agents secrets, et leur prodiguer de judicieux conseils pour l’accomplissement de leurs missions en conformité avec les règles du judaïsme.

On imagine sans peine ce qu’Adam Sandler ou Ben Stiller pourraient réaliser à partir d’une telle histoire, et les titres de films qu’on adorerait voir sur nos écrans, comme « On ne prie que deux fois » ou encore « Le rabbin qui m’aimait ».

  • Anonymous

    En cas de mission à Anvers, le titre existe déjà : Les diamants sont éternels :-)

  • Ruben

    C'est le rabbin Goldfinger ? 😉