Books

Fuck America

Par Alain Granat - mercredi 9 novembre 2016

Fuck America

 

À 84 ans, Edgar Hilsenrath connaît enfin en France une notoriété largement méritée. Son éditeur, Attila, après avoir publié l’année dernière Fuck America (récemment paru chez Points en édition de poche), vient de sortir Le Nazi et le Barbier, qui sera suivi en 2011 par La Nuit. Trois romans majeurs de cet auteur iconoclaste.

 

Si vous le découvrez, attendez-vous à un choc dévastateur ! Fuck America est un livre marquant, un bijou d’humour noir au style unique et percutant, qui met en scène l’alter ego de l’auteur, Jacob Bronsky.  Apprenti-écrivain venu tenter sa chance dans le New York de l’immédiat après-guerre, Bronsky ne trouve ici nul rêve américain, mais une ambiance de cloaque où tentent de subsister avec quelques cents un ramassis d’immigrants juifs allemands rescapés de la Shoah, condamnés à des boulots minables. Bronsky, lui, tente d’économiser ses maigres salaires d’intérimaire comme serveur, gardien de nuit ou promeneur de chien, pour trouver le temps d’écrire le grand roman qui le sortira de la misère.

 

Son titre : « Le Branleur ! ». À l’image de son héros, malmené par ses irrépréssibles pulsions sexuelles, qui nous valent des pages d’une obscénité réjouissante et d’un comique ravageur.

 

 

Mais la force d’Edgar Hilsenrath est d’amener finalement le lecteur là où il s’y attend le moins, sur le registre du souvenir de la destruction des juifs d’Europe. Fuck America est un livre burlesque et féroce, admirablement construit, qui devrait séduire tous les lecteurs amateurs de Fante, Céline, Bukowski et John Kennedy Toole.

 

Pour découvrir le parcours d’Edgar Hilsenrath, une passionnante interview réalisée par Anne-Sophie Demonchy sur son blog Lalettrine.com, ainsi qu’une interview de l’auteur publiée dans Le Point.

 

Alain Granat

 

Article publié le 12 mai 2010, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2016 Jewpop

  • Maureen Schwarz

    Merci pour ces recommandations, votre site est une mine, et son ton un régal !