Ils sont partout

La conspiration goy

Par Alain Granat - vendredi 1 avril 2016

La conspiration goy

 

 

C’est une réalité multimillénaire mais restée largement tabou : les goys dominent le monde, occupent tous les postes clés, s’infiltrent dans tous les milieux. Et ils n’ont désormais plus peur de l’avouer ! Les goys redressent enfin la tête ! Et ils affirment la réalité de la diaspora goy et ruinent, dans la foulée, le monopole juif de l’ubiquité : les goys aussi sont partout!

C’est par ce texte d’ introduction que le collectif belge Manifestement a lancé, voilà quelques semaines, une vidéo-teaser intitulée « Les goys dominent le monde », réplique parfaite et hilarante des multiples objets du même acabit qui pullulent sur le web, listant les juifs omniprésents dans les médias, la finance, la politique… Vieille antienne des antisionémites dont on ne dressera pas ici la trop longue liste.

 

 

Chaque année en janvier, ce collectif dont le chef d’orchestre est Laurent d’Ursel organise une manifestation-performance à Bruxelles. Ainsi, en 2007, Manifestement prônait le rattachement de la Belgique à son ancienne colonie congolaise, et l’année dernière, lançait ses troupes sur le slogan « Tous unis contre la démocratie » ! En ces temps de replis communautaires, et pour provoquer une catharsis que les membres du collectif jugent nécessaire, le slogan « Goy, redresse la tête ! » sera entonné lundi 22 janvier lors d’une « Goy pride » salvatrice, Place de la Bourse à Bruxelles, à 16h30. Et même les juifs confirment, la preuve en vidéo !

 

 

L’affiche de la manifestation a été censurée, jugée « dangereuse ». Elle figure l’écrivain belgo-congolais Jean Bofane, posant torse nu flanqué d’une étoile bleue sur laquelle est imprimée le mot « goy » typographié à la manière de caractères hébraïques, telle la tristement célèbre étoile jaune. Cette affiche, postée sur la page facebook du collectif, a évidemment heurté certains juifs belges, choqués par ce détournement du symbole des persécutions nazies. Elle ne manquera pas de provoquer des commentaires offusqués en France, tout comme l’utilisation du terme « goy », jugé péjoratif par certains, et plus largement cette forme d’humour, que d’aucuns trouveront douteux.

 

Jewpop y voit au contraire un signe fort, en réaction aux saillies de Dieudonné et consorts. Eclater les catégories et rendre encore plus ridicule la stupidité des antisionémites, en se moquant de leurs discours conspirationnistes, est un moyen qui nous semble efficace. Alors oui, cette manifestation est peut-être une « énorme blague juive déguisée », mais elle a le mérite de nous faire rire (même si le collectif nous a perfidement parodié avec Goypop le site qui voit des goys partout !) et surtout, à notre sens, de donner une belle leçon de dérision radicale et de réflexion subversive.

 

Alain Granat

 

L’un des membres du collectif, le célèbre peintre belge Serge Goldwicht, dont Jewpop a déjà présenté le travail, a réalisé en Israël une série de photos particulièrement savoureuses avec cette affiche, la mettant en perspective dans des situations parfois drôles, incongrues ou étonnantes.

 

Voir d’autres photos sur http://www.manifestement.be/2012/afficheEnIsreal.htm

Tout savoir sur la manifestation du 22 janvier

Le site du collectif Manifestement

La page Facebook du collectif Manifestement

 

© photos : DR

Article publié le 16 janvier 2012. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2016 Jewpop